25
Nov
2008

Débat ce matin à l'Assemblée nationale sur la crise économique et sociale. Une crise qui traduit  l’échec d'un libéralisme "qui inspirait, jusqu’à ces derniers mois, tous les discours du gouvernement et qui continue à dicter sa politique, même si la réalité l'amène aujourd’hui à faire, dans la précipitation, parfois l’inverse de ce qu'il  inscrivait il y a seulement quelques semaines dans le budget". (voir mon intervention dans la suite de cette note)

En savoir plus...

22
Nov
2008

Affluence et grandes conférences pour la première édition des Journées de l'économie à Lyon. La mobilisation de l'Association française de science économique et de l'association de professeurs de sciences économique et sociale, jointe au dynamisme des organisateurs sous la houlette de Pascal Lemerrer, ont permis de placer très haut la barre de cette première édition.

J'ai participé avec mon collègue Hervé Mariton, député UMP de la Drôme, à un débat sur les indicateurs économiques dans une démocratie, au cours duquel nous avons évoqué notre rapport parlementaire commun sur ce sujet.

16
Nov
2008

La crise financière qui ébranle le monde, n’est pas un accident de parcours. Ce n’est pas la dérive d’un capitalisme financier dévoyé qu’il suffirait de moraliser. C’est l’échec massif et flagrant du libéralisme économique. Et la vraie réponse, la seule réponse à cette crise, ce sont les valeurs et les convictions que nous, socialistes, portons depuis toujours.

Bien avant que la crise financière ne produise ses effets, notre pays traversait une crise profonde, conséquence de la politique de Sarkozy qui a tout promis et rien tenu. Président du pouvoir d’achat ? Le pouvoir d’achat baisse depuis un an ! Président du plein emploi ? L’emploi baisse depuis 6 mois ! Président du retour de la confiance et de la croissance ? La confiance s’est effondrée, la récession est là, et la consommation baisse depuis un an.

Loin d’être dépassée, la social-démocratie est la réponse efficace à la mondialisation libérale. Alors commençons par être nous même. Et si je me reconnais pleinement dans la motion de Bertrand Delanoë, c’est qu’elle ne rejette rien de notre histoire et affirme clairement ce que nous sommes : un parti socialiste réformiste - osons le dire, social-démocrate -, résolument écologiste et profondément européen

En savoir plus...

20
Oct
2008

Vous trouverez ci-joint mon intervention lors du débat sur le budget 2009 et sur la programmation des finances publiques pour 2009-2012. Un budget surréaliste car déjà obsolète au moment où il est présenté au parlement. Une Loi de programmation tout aussi surréaliste parce que, depuis que la France a laissé se creuser ses déficits, c'est-à-dire depuis 2002, cet exercice rituel consiste en gros à programmer, pour les quatre années à venir, une réduction d'un demi-point par an du déficit et, en réalité, à le laisser dériver.

Je me suis d’ailleurs demandé pourquoi les gouvernements qui se sont succédés prenaient systématiquement comme hypothèse, depuis 2002, un demi-point annuel de réduction du déficit. La réponse est que de 1997 à 2001, le déficit des finances publiques s’était effectivement réduit d’un demi-point par an en quatre ans. Mais c’était quand la gauche était au pouvoir !

Vous trouverez également ci joint des extraits du débat sur le budget de 2009 lors de l’émission de LCP  « ça vous regarde »

16
Oct
2008

J'ai été invité par la chaîne Public Sénat dans l'émission « il y a de l’éco » mercredi 15 octobre pour débattre sur la crise financière et le plan européen face à Gérard Longuet

Vous trouverez également dans la suite de cette note mon interview publiée dans le progrès du mercredi 15 octobre sur le même sujet.

En savoir plus...

Page 63 sur 71