06
Oct
2017

Cette note constitue la version longue d’un article publié dans Alternatives Economiques

La première loi de finance d’un quinquennat a toujours un caractère particulier : elle est en général la traduction des engagements du Président nouvellement élu et colore la suite du quinquennat. Le paquet fiscal de l’été 2007 et le premier budget de Nicolas Sarkozy illustraient l’économie du ruissellement,  multipliant les cadeaux fiscaux aux plus fortunés, jusqu’à ce que cette politique s’écrase sur le mur de la crise. Le budget de François Hollande pour 2013 introduisait certains éléments de justice du programme du candidat,  mais la frénésie fiscale de Jérôme Cahuzac, multipliant les prélèvements pour boucler un budget censé respecter la règle des 3 %, aboutit au « ras-le bol-fiscal » conduisant le Président Hollande à abandonner toute réforme significative de l’impôt sur le revenu. Le Projet de Loi de Finances pour 2018 reprend les principales propositions du candidat Macron en étalant certaines mesures pour respecter la contrainte budgétaire. Le résultat  est un budget pour 2018 qui a un parfum de 2007 : les grands gagnants sont clairement les plus fortunés de nos concitoyens et même la petite minorité des plus grandes fortunes de France.

 

En savoir plus...

04
Juil
2017

A l’occasion des 20 ans du Conseil d’Analyse économique, le CAE a organisé un débat sur le thème « les économistes dans la cité »  et publié sous le même titre une note traitant des relations entre les économistes universitaires, le monde de la décision publique et celui des médias... Ce fut l’occasion pour moi de réagir sur les propositions de la note et d’évoquer les idées qui ont conduit à la création du CAE, dès les premiers  jours du gouvernement de Lionel Jospin.

J’ai notamment insisté sur l’importance du pluralisme des idées et des opinions, car ce que les politiques attendent, ce n’est pas des propositions clefs en main, mais un éclairage sur les différents points de vue et les différentes options possibles.

Dans la suite, le texte de mon intervention :

 

En savoir plus...

27
Jui
2017

Retrouvez ci-dessous mon article paru dans Alternatives Economiques du 25 juin: :

 

La réforme fiscale oubliée... pour longtemps
Pierre-Alain Muet, économiste, ancien député

A un moment où le mot « réforme structurelle » est devenu l’alpha et l’oméga du discours politique, il est une vraie réforme structurelle, oubliée en chemin qui était pourtant au coeur de la campagne de François Hollande : celle de l’imposition des revenus.  Après un effort de cohérence la première année, malheureusement occulté par une accumulation de prélèvements, les 4 années suivantes reproduisirent les bricolages qui avaient caractérisé les précédents quinquennats : suppression de la première tranche entrainant une entrée brutale dans l’IR et rétrécissant encore plus l’impôt progressif, créations de nouvelles niches fiscales et réforme structurelle - le prélèvement à la source - renvoyée une fois de plus à la mandature suivante. Quant au programme fiscal du nouveau président de la république Emmanuel Macron, il s’inscrit malheureusement dans la droite ligne des bricolages de son prédécesseur, ce qui n’est guère étonnant quand on se souvient qu’il en fut en partie l’inspirateur.

 

En savoir plus...

26
Jui
2017

Ce site a été créé en 2007 lors de mon élection comme député de la 2ème circonscription de Lyon. Je continuerai à y publier régulièrement des chroniques de politique économique.

Après 16 ans de vie publique à Lyon, c’est avec beaucoup d’émotion que  j’ai retrouvé le 26 juin autour du verre de l’amitié tous ceux qui ont marqué ces années d’adjoint au maire de Lyon et de député .

Ci-joint, le discours prononcé à cette occasion

 

En savoir plus...

08
Jui
2017

 

 

En 2007, vous m’avez élu député de la 2ème circonscription, avec Nathalie Perrin-Gilbert comme suppléante, puis réélu en 2012.

Pour poursuivre l’action que j’ai menée avec votre soutien, je vous appelle à voter dimanche 11 juin pour une députée dont la voix comptera à l’Assemblée nationale : Nathalie Perrin-Gilbert.

Son action comme maire d’arrondissement témoigne de son courage, de son écoute et de convictions profondément ancrées dans les valeurs de la gauche. Des valeurs qu’elle met en œuvre au quotidien dans son action pour le droit au logement, le droit à la culture, le droit à l’éducation ou encore ce droit fondamental de notre République qu’est le droit d’asile.

Face à un gouvernement qui reproduit le pire travers de la Vème République en espérant une  majorité soumise pour faire passer par ordonnance le démantèlement du code du travail, nous avons besoin d’une Assemblée nationale qui exerce pleinement son rôle.

Parce qu’elle fera entendre à l’Assemblée nationale une parole libre, une parole forte, une parole de gauche ; parce qu’elle seule peut rassembler la gauche au 2ème tour et la porter à la victoire, je vous invite à voter dès le premier tour pour Nathalie Perrin-Gilbert.

Vous trouverez également ci-joint l’appel que nous avons lancé avec Jean-Jack Queyranne, Charles Fiterman et 40 premiers signataires pour soutenir la candidature de Nathalie Perrin-Gilbert.

Pdf: Les socialistes appellent à voter NPG

Page 1 sur 70